Autour d'Ecuras. Journal d'Histoire locale, monuments, folklore.
Par Mme Fils Dumas-Delage. ISSN : 1153-0014. Tous droits réservés

No 6, Avril 1991

- Un cas de longévité exceptionnelle -

 

Cet acte de décès relevé dans les registres d'Etat Civil de la commune de Marthon nous est apparu assez exceptionnel. Il s'agît d'un centenaire qui, né à la fin du XVIIème siècle, soit vers 1695, est mort en 1798, dit âgé "d'environ 103 ans". Nous ferons remarquer que les gens ne savaient pas toujours exactement leur âge, à deux ou trois ans près, en particulier dans les classes rurales pauvres.

Nous savons que la moyenne d'âge de la population française a varié de la fin du 17ème s. à celle du 18ème s. autour de 30 à 40 ans à peine. La mortalité infantile a toujours été effrayante, la misère engendrée par des hivers dramatiques, des famines, des épidémies de variole, de choléra, voire de peste, a décimé nos populations rurales pendant ce siècle qui va du règne de Louis XIV à la révolution de 1789.

 

Citons cet acte de décès. Dans la marge : 5° Jean Lacombe dit le merle.

" Le trente germinal l'an sixième de la république française par-devant moi agent municipal de la commune de Marthon soussigné ont comparu Jean devise du lieu de la farinarde de cette commune assisté de pierre Soumage et de jean Desnoyes lequel a déclaré que Jean Delacombe dit le merle son oncle est décédé d'hyer audit lieu de la farinarde vers les huit heures du soir âgé d'environ cent trois ans, d'après cette déclaration que je me suis assurée du décès, j'ai rédigé le présent acte et ont déclaré les citoyens Jean Devise et Jean Desnoyes ne savoir signer. De cet interpelle fait a Marthon le jour moi et an que dessus".

Jean Lacombe avait 20 ans quand louis XIV mourut, et il en avait 94 quand la révolution de 1789 éclata. Il connut donc, de très loin sans doute, toutes les évolutions idéologiques et politico-sociales qui agitèrent notre pays au long d'un siècle charnière entre tous. Cet acte de décès ne dit pas si "le Merle" participa à quelque guerre d'Ancien régime, encore que son surnom ressemble fort à ceux qui se donnaient alors dans l'armée française.

De lui, nous ne saurons que deux choses : il mourut plus que centenaire et il avait été si bon siffleur que lui fut donné le surnom "Le Merle" ...

Table des matières